Vous êtes un professionnel de la Beauté, du Bien-Être ou du coaching ? Concentrez-vous sur votre métier : 04 28 29 60 14
En savoir plus

On connaît tous le fameux béton ciré, mais il existe de multiples types de bétons de décoration, notamment le béton imprimé. Il fait partie des bétons décoratifs comme le béton lavé, le béton lissé, le béton matricé ou encore le béton désactivé.

En bricolage, le maître mot c’est la technique, les outils et les produits ! Cela peut paraître compliqué au départ mais lorsque l’on est accompagné par un expert, le plaisir d’avoir effectué un travail de transformation de son chez soi procure une satisfaction immense.

Les coachs Bricolage du réseau Pozego vous expliquent comment !

Si l’on prend l’exemple du béton imprimé. Tout d’abord quelles sont ses caractéristiques ?

Assimilé au béton ciré, le béton imprimé est une catégorie de sol décoratif. Ici, la différence réside au niveau esthétique, avec la présence de motifs réguliers apposés grâce à un pochoir ou à un moule. Le béton imprimé peut ainsi prendre des aspects de pierre, de brique et de beaucoup d’autres textures classiques ou libres. Pour ce revêtement de sol, on utilise un mélange de mortier de ciment frais qui permet une finition parfaitement lisse et irréprochable.

Le béton imprimé, du fait de sa maniabilité et de sa flexibilité, permet de nombreuses adaptations. Le béton imprimé peut être adopté aussi bien dans des lieux publics passants que chez soi, dans son salon, sa terrasse, son garage ou son rebord de piscine.

Le formidable avantage qu’offre le béton ciré est la grande liberté dans la conception du résultat. Au niveau des couleurs, des formes, des motifs, mais aussi de l’aspect des surfaces, le béton imprimé peut s’adapter aux goûts et besoins de chacun. En effet, le béton imprimé doit son nom au fait qu'il soit possible lors de la pose de celui-ci d'y intégrer différents motifs tels des rosaces, du carrelage ou autre.

Par ailleurs, la pose de ce type de sol est assez facile et accessible à tous, et pas seulement réservée aux professionnels. La mise en œuvre engendrée est rapide, à raison de 50 à 95 mètres carrés par jour !

En outre, le revêtement est facile d’entretien grâce à sa finition imperméabilisante et antitache. Un autre avantage du béton imprimé, c’est sa solidité et sa résistance à l’usure, dues principalement au quartz qui compose sa couche supérieure.

 

Quelques conseils quant à la pose : celle-ci nécessite une bonne organisation. Pour commencer, il est important de bien préparer le terrain. Le support devra être propre et sain (c'est à dire sans fissures, trous, lézardes ou mousses).

Si le support n'est pas propre, il sera important de le décaper à l'aide d'un nettoyeur haute pression.

Le béton doit être coulé sur une surface tassée. Vient ensuite le coulage proprement dit, non sans avoir protégé les abords auparavant. Ceci fait, le revêtement doit être mis à niveau avant d’y ajouter des agrégats minéraux. Puis on applique une matrice ou des moules avant de découper les joints de rétractation et d’ajouter de la fibre de polypropylène à la matière. Le nivelage se fait avec une règle en aluminium et il est important de bien lisser le béton avec une taloche. Pour finir, nettoyer le revêtement sous pression. La finition imperméabilisante, quant à elle, est appliquée au pistolet.

Il est aussi appelé béton pochoir car l'impression se fait par le biais de pochoirs enfoncés dans la chape de façon à laisser une empreinte. Une large gamme de pochoirs existe et est propre à chaque fabricant. Les effets obtenus peuvent être divers tel un aspect bois, pierre ou encore rosace.

Le béton imprimé est surtout utilisé en extérieur pour la réalisation d'une terrasse par exemple.

Bon à savoir : les affres du temps confèreront au béton imprimé une patine particulière proche des vrais pavés ou pierres, suivant le motif choisi.


Réservez une séance avec un Coach Bricolage du réseau Pozego en quelques clics ! Il vous apportera des astuces et des méthodes infaillibles pour personnaliser votre intérieur et ce, à moindre coût. Vous pourrez dire : c’est moi qui l’ai fait !