Vous êtes un professionnel de la Beauté, du Bien-Être ou du coaching ? Concentrez-vous sur votre métier : 04 28 29 60 14
En savoir plus

Il faut observer quelques règles pour la taille des rosiers et c’est ce que Frédéric, coach jardinage du réseau Pozego, se propose de vous enseigner pour avoir un maximum de boutons et un rosier florissant.

Comme pour toutes les plantes du jardin ou du balcon, les rosiers ont aussi besoin d'être taillés. Il faut savoir que la taille du rosier est utile pour son bon développement : végétation équilibrée, branches plus vigoureuses, floraison abondante et prévention des maladies. Par ailleurs, la taille des rosiers est également une question de goût, ainsi on taille un rosier pour qu'il garde une forme harmonieuse.

Quand on parle de rosiers, il est important de se positionner sur le type de rosiers auquel on a affaire : rosier buisson, tige, paysager, grimpant ou ancien…

Il faut se munir absolument de gants sous peine de se planter une épine qui peut créer un abcès, qui, s’il est mal soigné, pourra s’infecter.

Prenons comme modèle, les rosiers buissons. Vous devez d’abord commencer par dégager le cœur du rosier, vu que ce dernier est moins exposé aux maladies et aux insectes. Il est aussi utile de supprimer les branches qui se croisent et de couper toujours au dessus d'un œil extérieur. Un œil correspond au bourgeon qui représentera le futur rameau. Le sécateur que vous utilisez doit être désinfecté et présenter une lame bien aiguisée pour permettre une coupe nette et en biais.

L'automne est le meilleur moment pour une pré-taille. Il s’agit d’enlever le bois mort ainsi que les vieilles branches à la base pour dégager le cœur du rosier. La taille définitive se fait au printemps et ce en une seule fois seulement pour ne pas trop fragiliser le rosier. Si vous avez un rosier arbuste, il faut se débarrasser du tiers de sa végétation pour les plus vigoureux et de la moitié pour les moins développés.

A préciser que la taille de rosiers peut varier d'une espèce à une autre, ainsi. La meilleure période pour tailler vos rosiers buissons se situe dans la période février-mars, dans les régions au climat doux. Mais globalement on peut s’en préoccuper une fois que l’on est sûr que les grosses gelées soient passées. Il faut laisser 5 à 7 branches bien réparties autour du pied. Privilégiez les jeunes pousses et aérez le centre du rosier en coupant les plus anciennes.
Pour les rosiers miniatures, il faut tailler en biais les branches les plus frêles et rabattre les tiges principales.


Vous devez ensuite tailler à une quinzaine de centimètres du sol ces branches en biseau juste au dessus d'un œil qui se dirige vers l'extérieur du pied. Attention, le biseau doit être orienté de manière à ce que l'eau ne s'écoule pas sur le bourgeon. Laissez de préférence trois ou cinq yeux mais s'il est mal orienté, coupez à moins pour lui donner une forme harmonieuse. En général, on coupe à trois yeux pour les jeunes rosiers ou les rosiers à massifs et à cinq yeux les variétés à grandes fleurs.
N’hésitez pas à avoir recours à des tuteurs pour apporter à votre rosier buissons la forme souhaitée, notamment s’il a tendance à partir en biais ou s’il n’est pas homogène des 2 côtés.

Supprimez les branches faibles ou mortes et rabattez les autres à 3 ou 4 yeux. Cela rajeunira votre pied. La coupe doit être nette, inclinée et éloignée d'environ 1 cm du bourgeon. Le bourgeon doit être orienté à l'extérieur du pied. Pour les variétés à grandes fleurs et les rosiers plus vigoureux, taillez plutôt à quatre ou cinq yeux.

L'automne venu, taillez vos rosiers à une quarantaine de centimètres du sol vos branches. Il s'agit là simplement d'une taille esthétique, pour éviter de voir ce bois sans feuillage durant tout l'hiver.

 

Pour de magnifiques jardins, potagers, balcons, et terrasses, apprenez à avoir la main verte grâce aux Coachs Jardinage du réseau Pozego et réservez votre séance en quelques clics !