Vous êtes un professionnel de la Beauté, du Bien-Être ou du coaching ? Concentrez-vous sur votre métier : 04 28 29 60 14
En savoir plus

Tout le monde peut être amené un jour à prendre la parole en public. Comment gérer le trac lors de la prise de parole en public ?

Chaque personne ne réagit pas de la même manière face à cet exercice, certaines semblent très à l’aise, pour d’autres c’est la hantise, le cauchemar. Peur d’être jugé, de ne pas être à la hauteur, de bafouiller, d’oublier son texte... Le trac peut néanmoins parfois être un moteur, voire une sensation agréable, comme les artistes qui ont toujours le trac avant de monter sur scène, mais une fois sous les projecteurs il disparaît pour laisser place à une belle énergie.
Lors d’une prise de parole en public votre façon de vous présenter et de vous exprimer est tout aussi importante que le fond de votre discours.

Le « trac », se manifeste de diverses manières : une transpiration excessive, les jambes qui tremblent, les mains moites, la gorge serrée, des rougeurs au niveau du visage... Comment gérer le trac lors d’une prise de parole en public ?
Pour limiter les effets du trac, il est important de restreindre l’inconnu au maximum ; par exemple, si possible, rendez-vous sur les lieux de votre intervention, faites un peu de repérage sur la configuration de l’espace, le matériel mis à votre disposition etc.
Entraînez-vous ! Devant des proches, ou un miroir, ou mieux encore filmez-vous : vous pourrez ainsi prendre conscience de votre gestuelle et de vos tics éventuels et mieux les corriger. Et n’oubliez pas que vous serez certainement beaucoup plus dur avec vous-même que votre auditoire !

Gérer le trac lors d’une prise de parole en public est aussi une question de temps : inutile de vous rajouter du stress, alors comptez large pour parer à n’importe quel imprévu.
Juste avant votre intervention, prenez une grande inspiration avec le nez en gonflant votre ventre et expirez par la bouche longuement afin d’éliminer les tensions. Le moment venu, arborez votre plus beau sourire, pieds parallèles bien ancrés dans le sol : vous inspirerez confiance et crédibilité. Balayez la salle du regard, accrochez le regard de certaines personnes, articulez, ne parlez ni trop vite ni trop lentement pour ne pas lasser ; faites des pauses pour laisser le temps à votre public d’enregistrer vos messages. A l’issue de votre intervention, soyez indulgent avec vous-même, et félicitez-vous : vous l’avez fait ! Retenez tous les points positifs, notez-les au besoin, et relisez les avant votre prochain discours : vous gagnerez en confiance et limiterez ainsi le trac.