Vous êtes un professionnel de la Beauté, du Bien-Être ou du coaching ? Concentrez-vous sur votre métier : 04 28 29 60 14
En savoir plus

Privilégiez un ensoleillement raisonné et raisonnable en adoptant des méthodes de protection naturelles.

On ne le dira jamais assez, l’exposition solaire abusive est dangereuse pour la santé : érythème solaire, insolation, accélération du vieillissement cutané, production de radicaux libres, allergies, troubles veineux et dans le pire des cas cancer. Avant les départs en vacances, pensez à choisir votre protection solaire et faire le plein d’antioxydants ! Du soleil OUI mais pas n’importe comment ni à n’importe quel prix !  

Petit rappel des recommandations d’usage

Les règles de base pour tous sont les suivantes :

- Pas d’exposition prolongée entre 11h et 16h ;

- Protéger sa peau avec une crème solaire adaptée à sa carnation et à sa sensibilité (phototype) ;

- Protéger ses lèvres (zone souvent oubliée pourtant très fragile et vulnérable) ;

- Protéger ses yeux en vérifiant que ses lunettes de soleil portent le label CE (protection 3 ou 4) ;

- S’hydrater suffisamment et redoubler de vigilance sous les tropiques ou en montagne où la réverbération augmente la puissance des rayons ;

- Rester vigilant également lors de le prise de médicaments photo sensibilisants (certains antibiotiques par exemple), de port de parfum, en cas d’acné ou de grossesse (pour éviter le chloasma plus communément appelé ‘masque de grossesse’).

Quant aux enfants, prudence maximum : chapeau, lunette aux normes, t-shirt de couleur claire et à mailles serrées, crème solaire adaptée… afin de protéger au mieux leur peau encore immature ainsi que leur capital solaire. N’oublions pas que plus la dose de soleil a été importante durant notre enfance et plus notre capital s’est amoindri avec les conséquences qui en découlent.

Les bénéfices de l’ensoleillement

L’ensoleillement a-il aussi du bon ? OUI ! Bon pour les os et la fixation du calcium (synthétise la vitamine D), bon pour la peau (psoriasis, dermatite atopique) et bon pour le moral.

L’exposition raisonnée est une excellente source d’énergie vitale, indispensable à notre équilibre et à notre bonne santé : «…s’exposer aux heures matinales peut participer à une véritable revitalisation organique, fonctionnelle et psychologique (troubles osseux, cutanés, hormonaux, dépressifs…) » Daniel Kieffer.


protections solaires pour l’été
Choisir sa crème solaire : filtre chimique ou minéral ?

Fini le temps où les crèmes solaires labellisées bio étaient vraiment inconfortables à appliquer. D’une texture épaisse et collante impossible à faire pénétrer, elles nous laissaient sur la peau un film blanc poisseux. Pourquoi donc cet effet blanchâtre ? Tout simplement car les filtres minéraux créent une barrière étanche à la surface de la peau, « un bouclier antisolaire », qui repousse, réfléchit les rayons UV à la façon d’un miroir.

Aujourd’hui les émulsifiants végétaux et de nouveaux procédés de fabrication (les pigments sont désormais micronisés) ont révolutionné l’étalage avec des textures légères et gourmandes. Ces nouveaux procédés nourrissent le sujet controversé du moment : nanoparticules ou pas ? Pour ou contre, le monde de la cosmétique bio se divise et leur éventuelle innocuité et toxicité fait débat. Avant qu’il y ait une vraie réglementation à chacun de faire son choix en connaissance de cause.

Une chose en revanche est sûre, le débat ne doit pas faire oublier qu’un filtre minéral sera toujours préférable à un filtre synthétique : haute tolérance, hypoallergénique, efficacité immédiate près l’application et écologique.

De plus faire le choix d’une crème solaire bio c’est aussi choisir un produit sans ingrédients de la pétrochimie, sans PEG, silicones, paraben, parfums de synthèse.

 

Et les filtres chimiques, comment procèdent-ils?

Ils pénètrent l’épiderme, absorbent les rayons et les transforment dans la peau. Fortement remis en cause aujourd’hui, ils seraient potentiellement dangereux pour l’homme (allergisants et soupçonnés de modifier l’équilibre hormonal) ainsi que pour l’environnement (pollution des eaux). Ils sont actifs seulement 20 à 30 min après leur application.

 

Quel après solaire ?

En magasin bio vous trouverez de nombreux produits après solaire aux vertus hydratantes et apaisantes. Vous pouvez aussi opter pour un baume au calendula, du beurre de karité, de l’huile d’argan, de millepertuis (pas d’exposition après son application car elle photosensibilisante), de calendula ou de rose musquée. En cas de léger coup de soleil, du gel d’Aloe Vera fera des merveilles, quelques gouttes d’huile essentielle de lavande aspic (lavandula spica) légèrement diluées dans une des huiles végétales citées plus haut également.

 

Et dans l’assiette ? le plein d’antioxydants !

L’exposition solaire génère plus de radicaux libres… d’où l‘importance d’un apport régulier et suffisant en antioxydants. La nature faisant bien les choses, en été les étalages regorgent de fruits et de légumes riches en ces précieux nutriments. Abusez des végétaux frais de saison, de qualité biologique de préférence.

choisir ses aliments

Dans l’assiette, invitez goulûment les caroténoïdesqui confèrent aux fruits et légumes une couleur orange ou rouge, souvent masquée par la chlorophylle. Parmi eux et probablement le plus connu le bêta-carotène (ou pro-vitamine A) que l’on trouvera dans les carottes, les épinards, le persil, la patate douce, le melon, l’abricot sec, la pêche jaune, la mangue, le poivron rouge, le cresson, la luzerne. Notons que le bêta_carotène des carottes est d’avantage assimilable par l’organisme (dit biodisponible) quand elles sont cuites à la vapeur que lorsqu’elles sont crues et quand on y ajoute un filet d’huile (les caroténoïdes sont liposolubles) de préférence vierge de première pression à froid (riche en vitamine E). 

Pour nos yeux, eux aussi mis à rude épreuve, augmentez vos apports en lutéine présente dans le maïs, le souci, les haricots verts, les épinards, le choux vert, la laitue, le pollen frais de saule et de ciste… et la zéaxanthine, essentiellement présente dans le maïs.

Sans oublier le fameux lycopène que l’on trouvera dans la tomate (encore plus quand elle est cuite et associée à des lipides), la pastèque, la goyave, le pamplemousse rose.. 

Au menu également de précieuses vitamines antioxydantes : la vitamine E que l’on trouvera dans l’huile de germe de blé, l’huile de tournesol, le germe de blé, les amandes, les noisettes, l’huile de foie de morue.. et l’incontournable vitamine Cprésente dans l’acérola, la goyave, les baies de goji, le chou vert, le kiwi, le brocoli, le persil, les agrumes… Ajoutons y deux autres incontournables dans la lutte antiradicalaire : le sélénium, présent dans les poissons, les produits de la mer, les œufs, les noix du brésil, les céréales complètes, les légumineuses, la levure de bière… et le zinc présent dans les huîtres, les coquillage, le hareng, la viande, les foies, le germe de blé, le jaune d’œuf, les lentilles, le millet…Sans oublier d’arroser le tout de bons acides gras riches en oméga 3 et 6 : les poissons gras, l'huile de noix, de caméline, de colza pour les oméga 3, d’onagre et de bourrache pour les oméga 6… à verser sur nos salades estivales. Bon appétit!

Vous pouvez aussi opter pour un complément alimentaire contenant un mélange de ces précieux éléments, dans ce cas vérifiez bien que le bêta-carotène et la vitamine E contenus soient d’origine naturelle et non de synthèse. Cette cure se fait dans l’idéal 2 à 3 semaines avant l’exposition ou avant la période estivale, il est également recommandé de la prolonger durant l’exposition si la peau est sensible ou réactive. Pensez également à l’urucum (en poudre ou en gélules) une plante amazonienne de couleur orangée extrêmement riche en bêta-carotène, 100 fois plus environ que dans la carotte et stimulante de la production de mélanine.

 

Attention la consommation de ces aliments ou la prise de compléments alimentaires « préparent » la peau au soleil mais ne la protège pas des méfaits des rayons, l’utilisation de crème solaire est indispensable et la mise en application des conseils d’exposition encore plus !

 

Article écrit par Hélène, Naturopathe, Coach Naturopathie & Hygiène de vie du réseau Pozego, pour notre partenaire Pratique.fr


Vous avez envie de retrouver un équilbre alimentaire et forme dans votre vie ? de vous sentir mieux, au naturel ? Réservez votre séance de Coaching Naturopathie & Hygiène de vie sur notre site, pour bénéficier de conseils personnalisés à votre domicile.